Démarche diagnostique devant une douleur de hanche

Public concerné*

Médecine générale

Durée de la formation

7 h

Indemnisation

315 €

Numéro de programme

59782325002

* Si vous ne faites pas partie du public concerné, notez que la formation est ouverte en financement personnel.

Résumé

La douleur de la hanche est un motif de consultation des plus fréquents après 50 ans. Non prise en charge, cette hanche douloureuse va devenir très rapidement une source de handicap fonctionnel majeur, réduisant les capacités de travail et les performances des actes de la vie quotidienne. La qualité de vie des personnes atteintes se dégrade très vite. Afin d’éviter une décompensation rapide, il est indispensable de porter rapidement un diagnostic étiologique précis pour orienter le patient vers une prise en charge adaptée. Le médecin spécialiste en médecine générale est dans la grande majorité des cas, le premier recours en cas de douleur de la ou des hanches. Son rôle est donc primordial, en effet le diagnostic étiologique doit être porté le plus tôt possible pour éviter le passage à la chronicité et l’impotence fonctionnelle.

Objectifs

Objectifs Généraux :

• Améliorer la pratique clinique devant une douleur aiguë ou chronique de la hanche, mécanique, inflammatoire, post-traumatique…,
• Demander, interpréter en fonction de la clinique les bons examens complémentaires,
• Porter le bon diagnostic qui appellera une prise en charge adaptée.

Objectifs d’apprentissage :

A l’issue de la formation, le stagiaire doit :

• Orienter correctement son interrogatoire devant une hanche douloureuse,
• Maîtriser la sémiologie de base d’une douleur articulaire,
• Réaliser les différents tests cliniques de la hanche et connaître leur signification,
• Différencier les pathologies mécaniques des pathologies inflammatoires ou autres,
• Différencier une atteinte ostéochondrale, d’une atteinte musculo tendineuse
• Connaitre les examens complémentaires utiles à prescrire et savoir expliquer aux patients ceux qui s’avèrent inutiles,
• Porter le bon diagnostic en s’appuyant autant que de besoin sur des algorithmes tels la CIM10 ou équivalent.